Reports

18 أيلول 2019, 14:34
Le Figaro avec AFP
Sony reste avant tout une entreprise de technologies, plaide son PDG

Le PDG du fleuron japonais de l'électronique Sony a insisté mercredi sur l'importance de développer et posséder en propre des technologies de pointe, écartant au passage les pressions d'actionnaires pour se défaire de certaines activités.

"Technologies est le mot clef, c'est ce qui fait la force de Sony", a répété Kenichiro Yoshida lors d'une présentation à Tokyo, où il a passé en revue les diverses technologies du groupe, dans le domaine du traitement de l'image, du son, des semi-conducteurs ou encore du jeu vidéo. Kenichiro Yoshida a notamment mis l'accent sur les technologies de capteurs d'image, utilisées pour les appareils photo, les smartphones, mais aussi essentielles dans la conduite autonome, le monde médical, la robotique, etc. «L'objectif de Sony est de coupler la créativité aux technologies pour faire bouger le monde», a-t-il dit comme un slogan.

Volonté de conserver les technologies de traitement de l'image

Mardi, dans une lettre aux actionnaires, le PDG avait déjà signifié l'intention de Sony de ne pas se transformer en entreprise sans usine, ne gardant le cas échéant que le pendant créativité, incarné par ses activités dans le divertissement. Cette lettre est une réponse publique au fonds d'investissement Third Point, qui avait suggéré en juin de scinder du reste du groupe l'activité des semi-conducteurs et de l'introduire en Bourse séparément.

«Le conseil d'administration de Sony, composé d'une majorité d'administrateurs externes ayant une expérience diversifiée dans un large éventail d'industries, a conclu à l'unanimité que le maintien de l'activité semi-conducteurs (maintenant appelé au sein du groupe Imaging & Sensing Solutions) est la meilleure stratégie pour renforcer la valeur de Sony à long terme», a notamment écrit Kenichiro Yoshida. «Depuis très longtemps nous avons des technologies de traitement de l'image. Ce ne sont pas des capteurs que nous vendons nus, mais qui sont couplés à de nombreuses technologies. Nous voulons proposer davantage de possibilités d'utiliser ces capteurs», a complété mercredi le directeur de la R&D de Sony, Toru Katsumoto.

Sony est le numéro un mondial des capteurs d'images qu'il utilise pour ses propres produits et livre à de nombreux fabricants de smartphones, appareils photo, caméras, etc. La décision du groupe de conserver en son sein cette activité dans laquelle il investit massivement ne satisfaisait manifestement pas certains actionnaires.

A un peu plus d'une heure de la clôture, l'action Sony perdait 2,21% à 6.397 yens, bien davantage que l'indice vedette Nikkei qui ne cédait alors que 0,14%.